Portrait de Rose Valland parmi les oeuvres de la « salle des martyrs » du Jeu de Paume

Portrait de Rose Valland parmi les oeuvres de la « salle des martyrs » du Jeu de Paume, MUSEA, 2004, montage numérique, 180 x 180 (pixels), © MUSEA, Université d'Angers.

Rose Valland (1898-1980) est, comme tant d'autres femmes de sa génération, une résistante méconnue. Historienne de l'art et future conservatrice au musée du Louvre, elle assista à l'expédition de 4 174 caisses et 20 000 œuvres d'art, du musée du Jeu de Paume vers l'Allemagne.

Au péril de sa vie, elle prit des notes sur ces pillages et spoliations, signala à la Résistance les allées et venues des dignitaires nazis, et permit l'évitement des bombardements alliés sur les lieux où étaient cachées des œuvres d'art. Grâce à Rose Valland, à la Libération, les œuvres ont pu être restituées, vendues ou placées dans les musées français, avec la mention MNR (Musées nationaux récupération).

Merci à Monique Constant et Marie Hamon (Direction des Archives du Ministère des Affaires Etrangères), à Didier Schulmann (Centre Pompidou), à Danielle Delaruelle-Depraz et à l'association La mémoire de Rose Valland, dont l'exposition à Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs en 1999 est à l'origine de cette recherche. Enfin, un merci tout particulier à Christine Bard et Isabelle Lamy.